Les anciens élèves

cycle professionnel en théâtre

80% de réussite

Ces 10 dernières années, 44 élèves ont été reçus aux Concours des Écoles et des Théâtres Nationaux Français et Étrangers et plus du double y ont été admissibles.
En 2016, six élèves ont intégrés des écoles nationales.

Liste des reçus aux concours 


Témoignages des anciens élèves

Jennifer CALI comédienne, auteur et intervenante théâtre
Après ma formation à la Cie Maritime, j’ai créé ma propre Compagnie «La Scène Déjan.T». Actuellement, je joue mon duo clownesque et burlesque « Les K-Lus » que j’ai également co-écrit. Je suis aussi  intervenante théâtre découverte de la langue espagnol pour le « Théâtre De La Coupe» dans diverses écoles sur Paris et sa banlieue.  Avec ma compagnie, j’encadre des stages un peu partout, le prochain est programmé à l’école « La Muse du monde » sur L’île de la Réunion.
L’école m’a permis de découvrir avant toutes choses le plaisir des mots. Elle m’a donné envie de créer mes propres spectacles, de m’ouvrir sur le monde. Et surtout elle m’a permis de me découvrir sur scène, de me surprendre et de connaître mon registre de jeu. J’y ai fait de très belles rencontres humaines également: je travaille aujourd’hui avec Jeff Freza, metteur en scène de notre duo que j’ai rencontré à la Cie Maritime.

Céline SPANG comédienne
Je suis comédienne à Paris pour plusieurs compagnies : Compas Austral (pour enfants), Drôle Compagnie (avec des acteurs qui ont un handicap), Cie Théâtrale Francophone («Oncle Vania» de Tchekhov, récompensé par un Coup de cœur du Club de la presse Avignon 2016). Je travaille aussi pour la télévision et le cinéma: j’ai entre autre travaillé avec Laurent Cantet dans « Entre les murs», Palme d’Or Cannes 2008.
J’avais 33 ans quand je suis entrée à la Compagnie Maritime après quelques années de théâtre amateur. Pendant 3 mois j’étais très désorientée mais je notais tout dans un cahier, flairant qu’il y avait là des trésors de justesse. Aujourd’hui encore il m’arrive de rouvrir ce cahier: tout l’art du jeu y est. La Cie Maritime a été la porte qui s’ouvre, le point de départ, l’origine vers laquelle je reviens dès qu’un virage un peu plus serré se profile.

Florent POCHET comédien
J’ai intégré, après ma dernière année à la Cie Maritime, l’École Régionale d’Acteurs de Cannes (ERAC), Grand École Nationale. J’y ai rencontré une nouvelle promotion et une série d’intervenants tous aussi enrichissant et différent les uns des autres. Jeunes diplômés, nous essayons de diffuser  avec mes camarades de promotion «Martyr» de Marius Von Mayenburg avec lequel nous avons remporté le Prix du Public et le Prix du Jury Professionnel au Festival Nanterre-sur-Scène.
La Cie Maritime m’a apporté une approche pluridisciplinaire qui a éveillé ma curiosité artistique. Je suis sorti de l’école avec une rigueur, une curiosité, une envie, une ouverture d’esprit qui m’accompagnent toujours! Cette école affirme notre légitimité à être sur un plateau et nous donne la confiance nécessaire pour réussir les concours.

Marion PRÉITÉ comédienne et auteur
Après ma formation à la Cie Maritime, j’ai déménagé à Paris où j’ai rencontré mes futurs partenaires de scène et d’écriture en m’inscrivant à divers ateliers théâtre. Depuis, j’ai écrit 3 courtes pièces, dont l’une est programmée en ce moment dans un théâtre parisien, et je me produis dans de nombreuses pièces musicales, opérettes et concerts en France et à l’étranger. Je continue à me former en prenant des cours de chant lyrique au Conservatoire et en suivant des stages courts de temps à autres. Je m’intéresse ces temps-ci à l’acting en anglais et l’écriture bilingue anglais/français.
Sans aucun doute, la Cie Maritime m’a apporté la rigueur du travail sur un plateau, l’écoute de mes partenaires et une préparation essentielle du corps et de la voix pour appréhender un travail théâtral. C’est là-bas que j’ai participé à l’élaboration de projets de groupe; expériences qui me servent aujourd’hui pour monter mes propres projets.

Matthieu BRION comédien
À la suite de ma formation à la Cie Maritime, j’ai travaillé avec le Centre Dramatique National des 13 Vents et le théâtre Montparnasse à Paris dans «L’importance d’être sérieux» d’Oscar Wilde, mise en scène par Gilbert Desveaux. J’ai enchainé avec un second rôle dans un long métrage algérien intitulé «Opération Maillot», tiré d’une histoire vraie se déroulant pendant la guerre d’Algérie. J’ai également fait quelques publicités.
La Compagnie Maritime m’a appris à adorer notre langue, à approcher singulièrement une centaine de texte, leurs auteurs, à maitriser ma voix, à chanter, à utiliser mon corps, à interpréter, oser, s’autoriser, proposer et créer.

 

Nathalie BOURG comédienne et intervenante théâtre
Après la Compagnie Maritime, je suis rentrée a l’École du Théâtre Nationale de Strabourg. Actuellement, je travaille en tant que comédienne de théâtre principalement, dans des centre dramatiques comme dans des plus petits endroits, et je participe à des cabarets où je chante. J’ai passé également le diplôme de comédien clown hospitalier avec le Rire Médecin. Enfin, je suis intervenante théâtre en lycée pour les options théâtre.
La Cie Maritime m’a apporté beaucoup de chose: la notion d’écoute, la rigueur, le travail en groupe, l’humilité de l’acteur, la simplicité du jeu et le travail sur la sincérité. C’est grâce à cette formation que j’ai pu ensuite intégrer une Grande École.